Résilier son assurance auto en cas de mise en fourrière : comment s’y prendre ?

Vous êtes dans une situation où votre véhicule a été mis en fourrière et vous souhaitez résilier votre assurance auto ? Pas de panique, nous allons vous expliquer comment procéder étape par étape pour résilier votre contrat d’assurance auto dans les meilleures conditions possibles.

Pourquoi résilier son assurance auto suite à une mise en fourrière ?

La mise en fourrière d’un véhicule peut être due à plusieurs raisons : stationnement gênant, infraction au code de la route, non-paiement des contraventions, etc. Dans certains cas, il est possible que la fourrière décide de ne pas restituer le véhicule à son propriétaire (par exemple si le coût des frais de fourrière dépasse la valeur du véhicule). Dans ce cas, il peut être intéressant de résilier son assurance auto afin de ne pas continuer à payer des primes pour un véhicule que l’on ne possède plus.

La loi Hamon et la résiliation d’assurance auto

Depuis l’entrée en vigueur de la loi Hamon en 2015, il est beaucoup plus facile pour les assurés de résilier leur contrat d’assurance auto. En effet, cette loi permet aux consommateurs de résilier leur contrat à tout moment après un an d’engagement sans avoir à justifier leur décision. Ainsi, si vous êtes dans une situation où votre véhicule a été mis en fourrière et que vous souhaitez résilier votre assurance auto, la loi Hamon peut vous simplifier la démarche.

A lire  Le droit des biotechnologies : enjeux et perspectives

Les étapes pour résilier son assurance auto en cas de mise en fourrière

Voici les différentes étapes à suivre pour résilier votre assurance auto suite à une mise en fourrière :

  1. Récupérer les documents nécessaires : avant de procéder à la résiliation, assurez-vous de disposer de tous les documents nécessaires pour justifier la situation. Il s’agit notamment du certificat d’immatriculation du véhicule (carte grise) et du document attestant la mise en fourrière.
  2. Informer l’assureur : contactez votre compagnie d’assurance par téléphone ou par courrier recommandé avec accusé de réception pour l’informer de votre souhait de résilier le contrat. N’oubliez pas de mentionner les raisons qui justifient cette décision (mise en fourrière) et de joindre les documents nécessaires.
  3. Respecter le délai de préavis : selon les conditions générales de votre contrat, un délai de préavis doit être respecté avant que la résiliation ne soit effective. Ce délai varie généralement entre 10 jours et 1 mois. Assurez-vous donc de bien respecter ce délai pour éviter tout litige avec votre assureur.

Faire appel à un médiateur en cas de litige

Si vous rencontrez des difficultés pour résilier votre assurance auto suite à une mise en fourrière, n’hésitez pas à faire appel à un médiateur. Il s’agit d’un professionnel indépendant qui pourra vous aider à trouver une solution amiable avec votre assureur. Pour cela, vous pouvez contacter le médiateur de votre compagnie d’assurance ou le médiateur de la Fédération française de l’assurance (FFA).

Conclusion

Résilier son assurance auto en cas de mise en fourrière peut sembler compliqué, mais en suivant les étapes décrites ci-dessus et en respectant les conditions générales de votre contrat, vous devriez pouvoir y parvenir sans trop de difficultés. N’hésitez pas à faire appel à un médiateur en cas de litige pour faciliter la résolution du problème.

A lire  Rédaction d'un constat par un huissier : Tout ce qu'il faut savoir